Erysipèle de la jambe

Érysipèle des membres inférieurs


Comme dans la majorité des cas, l'érysipèle touche les membres inférieurs: on parle alors d'érysipèle de la jambe / du pied ou syndrome de la grosse jambe rouge. Dès l'apparition des problèmes de peau (rougeurs, gonflement, sensation de chaleur) accompagnée de douleurs et fièvre il est vivement conseillé d'établir un diagnostic auprès d'un médecin. Il serait dommage de perdre du temps et risquer des complications pour un érysipèle de la jambe qui se traite relativement bien par antibiotique lorsqu'il est diagnostiqué rapidement. Votre médecin généraliste traitant est à même d'établir le diagnostic. Ne perdez pas du temps à trouver un dermatologue dont le délai pour obtenir un rendez-vous sera plus long.

Comment prévenir la récidive de l'érysipèle de la jambe?


Une des meilleures méthode de prévention est de pratiquer des séances de drainage lymphatique pour limiter les troubles circulatoires et le port de bandes à varices ou de bas de contention.


Pratiquer le drainage lymphatique manuel


C'est une technique de massage doux destinée à stimuler la circulation sanguine. Le drainage lymphatique manuel s'effectue avec les doigts et la paume des mains sur les membres inférieurs du corps, en suivant le sens de la circulation lymphatique et en faisant varier la pression.

La lymphe est un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques grâce aux contractions pulsées des muscles et des vaisseaux sanguins. Comme un système d’évacuation des déchets, elle draine les liquides excédentaires, les toxines et les débris cellulaires.

Lorsque la circulation de la lymphe est déficiente, le corps peut s'affaiblir et s'intoxiquer, ce qui risque d’entraîner divers problèmes de santé : enflure des membres, vieillissement prématuré, cellulite, jambes lourdes, vergetures, etc.

Il existe deux méthodes principales en drainage lymphatique manuel : la méthode Vodder et la méthode Leduc.

La méthode Vodder



Emil Vodder est né à Copenhague en 1896. Il s'installe en France et se spécialise comme masseur notamment dans les techniques de drainage lymphatique.

il crée la technique qui porte maintenant son nom. Il la présente à Paris dans une exposition qui s'intitulait "santé et beauté". Ce fut un premier grand succès...

Le Docteur et sa femme continuèrent leurs travaux et leurs publications. Ils repartirent à Copenhague et créèrent en 1942, un institut de Lymphodrainage qu'ils ont dirigé pendant 25 ans.

En 1968, création de la Fédération Allemande pour le drainage lymphatique manuel ® selon le Dr Vodder (siège à Walchsee/Tirol depuis 1972).

En 1971, fondation de l'école "Dr Vodder Schule" à Walchsee par les thérapeutes Autrichiens Gunther et Hildegrade Wittlinger en coopération avec le Dr Emil VODDER. Ils standardisent et décrivent la méthode.

En 1981, reconnaissance du drainage lymphatique manuel comme thérapie et remboursement par les Caisses de maladie allemandes.

En 1988, fondation de l'Association française du Drainage Lymphatique manuel, méthode Vodder (ADLV - Ecole Vodder France) par Helmut Milz Sauvan, qui devient seule représentante de l'école Dr Vodder de Walchsee/Tirol, à décerner "leur diplôme international thérapeutique et esthétique".

Le Dr Emil VODDER meurt en 1986 à l'âge de 90 ans.


La technique du drainage lymphatique du docteur Vodder


Lorsque, dans les années 30, le Dr. Emil Vodder et sa femme Astrid développent le drainage lymphatique manuel en France, ils ne pouvaient pas se référer à des techniques manuelles existantes. Les massages classiques qui travaillent sur la musculature et les fascias n'étaient pas une base pour créer une technique qui devait influencer le milieu liquide du corps.

Vodder part d'une constatation simple : 70% pour cent de l'organisme humain sont composés de liquide.

L'eau, base de la vie, assure l'interaction et l'échange moléculaire et cellulaire du corps.

Dans l'organisme humain, le système lymphatique joue le rôle d'une sécurité : il évacue le surplus du liquide tissulaire et véhicule l'eau, les protéines, les molécules de graisses, les cellules libres et les déchets en direction des ganglions lymphatiques. La lymphe, une fois purifiée, se déverse dans le système veineux.

Emil Vodder suivit son intuition et les sensations de ses mains pour comprendre que le travail sur le milieu liquide devrait se composer de mouvements doux, rythmiques et pompants. L'intérêt du drainage lymphatique manuel selon la méthode originale du Docteur Vodder réside ainsi dans son influence favorable sur le milieu liquide du corps.

En déplaçant la peau sur son tissu sous-jacent en direction de l'évacuation de la lymphe par des mouvements circulaires, avec une pression légère qui augmente et diminue progressivement, la technique favorise le nettoyage, la désintoxication et la décongestion du tissu conjonctif et des ganglions lymphatiques.

L'enseignement médical ignorait à cette époque le système lymphatique et Emil Vodder trouvait peu d'informations scientifiques sur lesquelles il pouvait s'appuyer.

Mais à partir des années 60, lorsque les scientifiques commencèrent à faire des recherches sur la micro circulation, dont le système lymphatique est une partie, on put donner au drainage lymphatique une place parmi les autres techniques manuelles.


(sources pour la méthode Vodder : ADLV : Asociation pour l'enseignement du Drainage Lymphatique selon la méthode du docteur Vodder)



Voici une vidéo qui illustre le drainage lymphatique au niveau du ventre selon la méthode Vodder:




Une autre vidéo pour un drainage lymphatique de la jambe: