Comment traiter l’Érysipèle ?

Le traitement de l’Érysipèle



L'antibiothérapie



L'érysipèle étant causé par une bactérie, il se traite donc avec un antibiotique de la famille des antistreptococciques. Le plus connu d'entre eux est la pénicilline mise au point par Alexander Fleming en 1928. 

L'antibiotique est administré par voie orale lorsque l'infection est modérée et ne nécessite pas d'hospitalisation. sera alors utilisé l'Amoxicilline.

Dans le cas inverse, elle sera injectée par voie intraveineuse avec une surveillance du patient accrue d'une durée minimale de 3 jours. On parle alors de Pénicilline G.


Le traitement de la porte d'entrée




Pour que la réaction infectieuse se déclare, la bactérie a besoin d'une "porte d'entrée" c'est à dire la zone au niveau de laquelle la bactérie s'est infiltrée. Cette porte d'entrée est souvent une mycose, un ulcère de la jambe, une plaie. C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir une hygiène corporel irréprochable en désinfectant systématiquement les plaies avec un antiseptique, hydrater sa peau et traiter les mycoses.

Pour prévenir l'apparition d'ulcères, notamment au niveau des membres inférieurs, il est important de prendre un traitement de l’insuffisance veineuse et lymphatique. Le port de bas de contention diminue le risque d’érysipèle en cas d’insuffisance veineuse chronique.


Le traitement de la fièvre



L'érysipèle est souvent accompagné d'une fièvre plus ou moins importante pour laquelle il est possible d’administrer des médicaments analgésiques et antipyrétiques. Si la fièvre ne disparaît pas ou ne s’atténue pas au bout de 72 heures, cela signifie que le traitement n'est pas adapté d'où une surveillance accrue de l'équipe médicale.


Combien de temps dure un érysipèle?



Avec un traitement adéquate et une prise en charge rapide dès le début des symptômes, il faut compter à minima 15 jours pour que la zone infectée reprenne une apparence quasi normale. De nos jours, l'érysipèle est une infection bien connue est qui se traite relativement facilement avec de bons résultats lorsque le diagnostic est établi rapidement par un dermatologue ou médecin, d'où l'intérêt de ne pas négliger l'apparition de rougeurs dès le début de l'infection.